Vous êtes ici : Accueil » Culture, Sports et Loisirs » Le Parcours Scul(p)turel » L’éclat

L’éclat

lieu d’exposition : 56 rue de la mer

Pin Douglas naturel – Diamètre : 1,80 m

« Ce que je nomme « L’éclat » a souvent été une sculpture que j’aime sculpter… Une pièce forte et puissante, hypnotisante, et qui semble nous attirer…
En sculpture monumentale, calcinée ou non, peu importe, je voulais rendre de la légèreté à cette masse » Philippe POUSSET

Philippe POUSSET 

Né à Orléans en 1963, Philippe Pousset est ébéniste de formation. «La pratique de ce métier n’a pas été concluante. A l’époque, je préférais jouer de la guitare» s’en amuse Monsieur Pousset. «Je me suis alors orienté dans le bâtiment et j’ai été artisan menuisier pendant 10 ans».

En 2009, avec une folle envie de changement, Philippe part vivre au Maroc. «C’est là que j’ai commencé à sculpter, grâce à ma compagne qui m’a dit un jour : lâche ton ordinateur, il y a un morceau de bois en face la maison, fais-moi un totem pour décorer le jardin. Depuis je n’ai jamais arrêté». Tout s’est enchaîné très vite pour l’artiste. Il a rapidement trouvé une clientèle et a pu vivre de son art dès le début. Il a beaucoup travaillé avec des architectes pour des hôtels et des particuliers en créant des meubles, du mobilier atypique avec un tronc d’arbre percé, des étagères avec des branchages, …

«Je travaille toutes sortes de bois. J’en achète peu, sauf pour des commandes spéciales. Je préfère privilégier du bois de récup’ et leur donner une seconde vie. A Casablanca, j’utilisai beaucoup les bois de poteaux électriques pour en faire des totems». Sculpteur reconnu, il expose en France et à l’étranger.

Globetrotter dans l’âme et n’aimant pas la routine, Philippe Pousset a parcouru la France, au gré de ses envies, «là où le vent me mène». Après Orléans, Granville, Casablanca, Roanne, Vichy et Reviers, il a posé ses valises pendant 1 an à Courseulles, au tiers-lieu Au Charbon. «C’était une belle aventure humaine cette année Au Charbon. J’avais plus l’habitude d’être en recul et travaillé seul. Vivre dans un tiers-lieu était une superbe expérience, entourée de bienveillance et d’entraide. C’est pendant cette année que j’ai proposé ce projet à la commune».

Pendant 4 mois, ses œuvres seront à Courseulles. «C’est une première pour la ville et je suis ravi d’y participer, de pouvoir partager mon travail et faire découvrir le monde de la sculpture aux jeunes et au grand public» se réjouit Philippe.

Aujourd’hui, le sculpteur s’est installé à Redon en Bretagne. «L’âge commence à me dire stop. Le bois reste lourd. Peut-être que je vais finir par me poser et devenir casanier. Je ne suis pas sûr que ce soit possible mais j’y pense» s’amuse-t-il. «Ce seront mes dernières grosses pièces à Courseulles, avec notamment, un totem de 4 mètres réalisé en direct au mois de mai».

Ses coordonnées

Téléphone : 07 68 67 89 41

Page Facebook : www.facebook.com/philippe.pousset.104
Site Internet : www.philippepoussetsculptures.jimdofree.com

Le Parcours Scul(p)turel 

17 sculptures monumentales sont exposées dans différents endroits de la Ville. Un véritable parcours culturel vous est proposé avec la présence de panneau explicatif pour chaque œuvre.

Retrouvez ci-dessous la carte avec tous les lieux à découvrir :

Des ateliers éphémères à ciel ouvert

2 temps forts seront proposés pendant cette exposition avec la création en direct de 2 œuvres. Un bloc de bois brut sera déposé au Parc de l’Edit et un Place du Marché où l’artiste réalisera son œuvre. Les Courseullais et les estivants pourront ainsi échanger avec le sculpteur sur son lieu de création.

Prenez note :

  • Du 14 au 22 mai, à l’entrée du Parc de l’Edit
  • Et du 2 au 5 août, Attention : Parc de l’Edit (et non Place du Marché comme indiqué précédemment)

Ils accompagnent l’événement

Détails des « partenaires »

c2n