Taille du texteAugmenter la taille du texteRevenir à la taille du texte par défautRéduire la taille du texte
Vous êtes ici : Accueil » Découvrir Courseulles » Le port » Le port de plaisance

Le port de plaisance

Le port de plaisance est un des atouts de Courseulles-sur-mer. Très actif, il compte plus de 750 bateaux répartis sur 2 bassins : le bassin Joinville et le bassin Plaisance.

Le bassin de Joinville

Le bassin de Joinville

Bien équipé et avec une capacité adaptée, le port de Courseulles-sur-mer vous offrira tout le confort attendu :

  • Bassin Joinville : à flot, avec portes (larg.9,60 m) – ouvert PM-2 à PM +2 T.E. (Tirant d’Eau) max/3m, L : 11m
  • Bassin Plaisance : à flot, porte basculante – ouvert PM-3 à PM+3 ; T.E. (Tirant d’Eau) max : 1,5 m
  • Des feux réglementaires gèrent l’autorisation d’entrée ou de sortie des navires
  • Bateaux de passage : Quai Est-Catways d’extrémité des pontons
  • Appontements Seulles : Rivière asséchant de 2,80 m. Echouage possible dans l’avant-port sur la cale et avec béquilles. Mise à l’eau à la cale (payante). Contacter la Capitainerie.

L’accès au port :

  • Chenal : asséchant à 2.60m, longueur 0.8 mille, délicat par fort vent NNE (houle et ressac)
  • Approches : venir chercher la bouée d’atterrissage à 1 mille dans le 350 de la jetée Est (feu iso.b.4ss), puis le duc d’albe portant un feu (iso.4 s) à sect blanc et vert). Feu sur la jetée Est (rouge 2occ. 6 s).
  • Les balises situées sur les cordons Est et Ouest d’enrochements submersibles du chenal d’entrée ne sont pas lumineuses.
  • Mouillage : possible aux abords de la bouée d’atterrissage. Fond de 3 à 5 mètres (sable, vase, roche), peu sûr par vent du large.

Téléphone tour de manœuvre : 02 31 37 46 03

VHF : canal 9

Information à destination des plaisanciers

Un registre est ouvert au sein du bureau du port afin de recueillir les inscriptions des plaisanciers.

Bureau du port

Quai Ouest
14470 Courseulles-sur-Mer

Tél. / fax : 02 31 37 51 69

E-mail : port@ville-courseulles.fr

VHF : canal 9

Régisseurs : Angèle Bienek et Karyn Courlier